Réglages culbuteurs

Après la remise des tôles sur le moteur, j’attaque maintenant le réglages des culbuteurs et le changement des quatre joints des caches culbuteurs.

Lors du dernier essai, j’avais remarqué une fuite sur le joint du cache culbuteur du deuxième cylindre. Je vais donc en profiter pour tous les remplacer !

Le démontage est facile, avec un écrou par cache culbuteur. En les déposant, j’ai veillé à respecter l’ordre, car chaque cache est presque unique ! Les cylindres 1 et 2 (lecture de gauche à droite) sont identiques, mais le 3 contient la tige de renvoi pour la commande des gaz, et le 4 le branchement de la durite d’huile vers l’orifice de remplissage.

Vous pouvez utiliser un stylo, type écrit métal pour identifier chaque cylindre. Ca évitera les blagues au remontage…

Le moteur du Pinz avec les culbuteurs visible
Le moteur du Pinz avec les culbuteurs visible

Une fois les caches culbuteurs démontés, j’en profite pour les nettoyer et les inspecter. J’ai des criques de fatigues dans l’intérieur du cache, au niveau du trou de l’écrou. Un peu inquiet, je me suis renseigné auprès d’un vieil ami garagiste qui m’a rassuré : « tant que tu ne tapes pas à la masse dessus, tu ne risques rien ! ». Bon, ca devrait faire l’affaire alors :)

Avec l’aide du manuel d’entretien, je règle les culbuteurs. Les explications du manuel sont très claires. Il suffit de trouver la position où la commande de soupapes flottes (donc ni ouvert, ni fermé) pour effectuer le réglage.

A ce moment, une simple jauge d’épaisseur (sur 0,20 mm) doit pouvoir passer librement entre la bielle de commande et la tête de soupape. Si c’est trop lâche ou trop serré, il suffit de re-régler avec un tournevis et une clef de 10.

Pour illustrer tout cela, voici un gif animé qui montre les différentes positions du deuxième cylindre :)

Animation qui montre les différents positions des culbuteurs du deuxième cylindre
Animation qui montre les différents positions des culbuteurs du deuxième cylindre

Prochaine étape : vérifier l’allumage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.