Rénovation ligne d’échappement

Très visible sur les Pinzgauer, la ligne d’échappement  rouille inexorablement. Ce n’est pas beau et avec le temps vous risquez de vous retrouver avec un échappement libre ! Effet et bruit garanti ! Après plusieurs recherches, j’ai trouvé une solution esthétique et économique pour traiter définitivement le problème.

L’échappement

Sur le pinzgauer, la ligne d’échappement est installée coté conducteur. Fixé au moteur, deux collecteurs récupèrent chacun les gaz brulés de deux cylindres. C’est la partie la plus chaude qui peut atteindre 800°c facilement (et ca devient pire s’il vous prenait l’idée saugrenue de pousser le moteur sur un banc de performance).

Juste après, deux courts raccords d’une quinzaine de centimètres assure la jonction avec la suite de la ligne. Je pense que c’est pour autoriser le mouvement et la dilatation.

Ligne d'échappement rouillée après dépose
Ligne d’échappement rouillée après dépose

Ensuite, vient un long pot, qui ressemble de loin à un gros silencieux. Mais ce n’est pas le cas, il s’agit d’un échangeur air/air qui permet de réchauffer l’air pour la cabine. Quand vous réglez froid ou chaud pour la ventilation cabine, c’est soit de l’air extérieur (froid), soit de l’air réchauffé par cet échangeur (chaud). Il est important (vital?) de vérifier qu’il n’y a aucune fuite de gaz d’échappement vers la ventilation cabine, sinon vous vous gazerez vous même … Heureusement, la section des tubes d’échappement qui passe dedans est une masse en aluminium (qui ne rouille pas) avec des ailettes, entourée par une simple boite en tôle dans lequel passe l’air de la cabine.

Enfin, vient le vrai pot d’échappement (pot de détente), constitué de plusieurs chicanes pour casser le bruit.

L’ensemble de la ligne est en métal brut, qui rouille joyeusement avec les cycles de chauffe (moteur tournant), puis de condensation quand le véhicule dort dehors. C’est pour cela qu’un véhicule froid, fume blanc pendant 10 minutes au début. C’est l’humidité et la condensation présente dans la ligne qui s’évapore.

Le problème

La ligne rouille beaucoup, et bien que le qualité des tôles soit excellente, elles finissent par percer avec les années. Et si en plus, vous aimez jouer au capitaine de sous marin avec votre Pinz, ca n’améliore rien !

S’agissant d’une ligne d’échappement, elle est soumise à des très hautes températures, qui sont en moyenne dans les 800°c.

Alors, que trouver pour éviter que la ligne rouille ?

Les solutions

Le pot d’échappement en Inox

Disponibles pour environ 500 à 600 Euros pièces, c’est l’extrémité de la ligne (pot de détente) qui est vendu en inox. Ca ne rouille pas, ca brille, et c’est beau. Le soucis, c’est d’abord le prix, et que cela ne change rien au reste de la ligne (collecteur, raccord et échangeur). C’est loin d’être la solution pour moi !

Ligne d’échappement chromée

Après avoir décapé (sablé) la ligne, vous la confiez à un chromeur, qui va la transformer en pièce chromée. A vous la classe absolue d’une ligne d’échappement comme les motos, avec les tâches colorées bleutées en sortie de moteur. C’est du plus bel effet ! Fini la rouille aussi, si le chrome est bien fait, il se passera quelques dizaines d’années avant qu’il ne commence à être piqué. Le seul bémol c’est le prix. En me basant sur un prix de chrome à 0,15 Euros le cm2, et sachant que vous avez pour un peu plus de 1,5m2 de surface, ca revient à 2000 euros… (si vous trouvez des devis moins chères,laissez-moi un message !). C’est beau, mais trop chère !

Ligne d’échappement protégé à l’antirouille Frameto

Aidé de plusieurs bouteilles de Frameto , vous nettoyez le plus gros de la rouille, puis vous peignez le tout au pinceau avec du Frameto. En séchant, le mélange noircit et forme une coque protectrice et résistante à la chaleur. C’est efficace, mais pas très esthétique. Le support est généralement abimé, la surface est irrégulière et la peinture au pinceau ne donne pas un beau rendu. Comptez environ 30 à 60 euros (1 à 2L de produit).  C’est cette option que j’ai choisi pour le collecteur.

Collecteur peint au Frameto
Collecteur peint au Frameto

Ligne d’échappement peinte

Une fois la ligne sablée, vous la peignez avec de la peinture très haute température (900°c). Avec la chauffe, la peinture cuit sur le pot, et vous avez plusieurs années de tranquillité contre la rouille, avec un pot noir mat du plus bel effet. C’est du plus bel effet, ca protège bien et c’est pas chère (30 euros !). C’est cette option que j’ai choisi pour le reste de la ligne. Il y a juste une astuce à savoir (voir plus bas).

Échangeur peint
Échangeur peint

Travaux

J’ai déposé la ligne d’échappement jusqu’au raccords. J’ai laissé fixé au moteur les deux collecteurs, car par expérience, les boulons de fixation ont tendance à casser au démontage.

Pour le collecteur, c’est aussi la zone qui chauffe le plus et qui est le moins visible. Alors, j’ai opté pour un simple nettoyage et j’ai enduit le collecteur de frameto (qui résiste très bien à la chaleur). Pas besoin de plus pour cette zone invisible de l’extérieur.

Une fois la ligne déposée, j’ai utilisé une meuleuse pour disquer les différents écrous/boulons qui étaient totalement rouillés. Entre chaque section, vous trouverez un joint, qui est généralement totalement cuit.

J’ai ensuite fait sabler les pièces (environ 10 Euros la pièce) chez un professionnel. La ligne ressort magnifique ! Par expérience, plus vous trouverez une grosse entreprise locale, moins ce sera chère. Vos pièces seront insignifiantes par rapport au reste de la production. Vers Saumur, je vous recommande AEI Services. Et vers Paris, je vous recommande la SDSE à St Denis (ils sont agréés RATP !). Travail professionnel à prix d’ami.

Ligne d'échappement avant assemblage
Ligne d’échappement avant assemblage

Une pièce nue rouillant en quelques jours, il est impératif de pouvoir la peindre immédiatement après sablage. Pour cela, vous devez vous organiser pour avoir déjà à disposition les différents éléments pour le remontage : écrous et boulons (M8x30) et joints en cuivre (ref 7121121241). Pas d’écrous nylstop ! Le nylon fonderait avec la température…

Peinture Barbecue et Poële
Peinture Barbecue et Poële

Pour la peinture, elle doit être très haute température, et résister à 900°c. Celle vendu chez Leroy/Casto est généralement de la haute température (pas de la très haute), qui supporte jusqu’à 600°c. Mais il existe une astuce. Au lieu de chercher au rayon peinture, allez au rayon chauffage. Vous y trouverez de la peinture pour poêle à bois/barbecue, qui résiste jusqu’à 900°c. Tout les magasins ne la vendent pas. BricoDépot en vends pour 9€60 la bombe (le moins chère). Castorama en vends aussi, mais pas Leroy Merlin. Il est primordial de bien prendre du 900°c, sinon votre peinture cuira et desquamera en quelques mois d’utilisation. Comptez 3 bombes pour une ligne complète (hors collecteur). En lisant les retours des autres forums, les motards qui l’utilisent ont encore une ligne impeccable des années après.

Une fois vos pièces récupérées, commencez par réaliser l’assemblage avec les joints et les écrous. Puis assemblez la ligne et serrez les boulons.

Assemblage des joints en cuivre
Assemblage des joints en cuivre

Retirez les colliers (7121121221) qui se trouvent dans une rainure au niveau de l’emboiture des raccords. Ce sont eux qui font la mobilité et l’étanchéité. En les peignant, vous risquez de les bloquer. Vous pouvez en profiter pour leur redonner leur diamètre d’origine (un peu plus grand) pour qu’ils jouent à nouveau leur rôle.

Pot assemblé ensemble
Pot assemblé ensemble

Nettoyez la ligne avec du nettoyant frein (ou dégraissant équivalent) pour retirer toute trace de gras. Passez aussi un coup de soufflette dans l’échangeur. Il y a de fortes chances qu’il soit encore pleins de sable du sablage.

Il ne vous reste plus qu’à peindre votre échappement ainsi assemblé. Deux couches suffisent. A l’application, la peinture est noir brillant, puis devient mat au séchage.

Ligne mise en place avant peinture
Ligne mise en place avant peinture

J’ai fabriqué un super à base d’un tasseau en bois et deux de vis. J’ai emboité la ligne (coté raccords) par dessus. Le tout était calé dans un parpaing lesté pour retenir la masse.

Ligne d'échappement après peinture
Ligne d’échappement après peinture

Une fois sec, replacez les colliers, puis rassemblez ensuite la ligne sur le véhicule. Vous voila maintenant protégé !

Ligne d’échappement, remontée sur le Pinz
Ligne d’échappement, remontée sur le Pinz

7 réflexions au sujet de « Rénovation ligne d’échappement »

  1. Mon 710 K était équipé d’origine d’un pot inox. J’espérais être tranquille pour l’éternité ou presque, mais une cloison s’est désolidarisée à l’intérieur et il s’est mis à faire un bruit affreux (moindre atténuation + ferraillage de la cloison en promenade dans le pot). Je l’ai remplacé par un inox neuf.
    Autre souci, la boîte de chauffage qui « tombe » après qq milliers de km de piste à cause des filetages des goujons de fixation qui sont abimés; j’ai tenté une réparation avec Loctite 648, on verra si ça tient…
    3ème souci, l’étanchéité des « raccords » en tube entre collecteurs et boîte de chauffage: je ne suis jamais arrivé à les rendre étanches et ça pète sec en descente. Je viens d’acheter chez Lorenz des manchettes flexibles qui se montent à la place: à voir ce que ça donne à l’usage.

    1. Pas de chance pour les mauvaises soudures dans le pot inox. Tant mieux s’il est remplacé !

      La boite de chauffage qui tombe semble être un problème assez courant. Et l’ajout de frein filet rouge ne change rien vu la chaleur qui passe. La seul solution est de souder deux boulons (M10 de mémoire) sur le pot. C’est d’ailleurs la solution adoptée avant moi sur mon échappement.

      Oui, l’étanchéité des raccords est problématique. C’est vrai que le kit de manchettes flexibles inox semble intéressant. Pourriez-vous partager ici un retour après vos tests ?

      1. Le Loctite 648 (vert) est un acrylique censé résister à 200 °C; on verra si ça tient… Si ça ne tient pas, je me rabattrai sur la solution de retarauder les filetages à un diamètre un peu plus gros et mettre des goujons en rapport: c’est ce qu’on m’a conseillé sur le forum allemand kiruna.de.
        Il semble d’après ce forum qu’on ne puisse pas souder car le corps de boîte de chauffage (pas la tôle extérieure bien sûr) serait en aluminium (ce que je n’ai pas vérifié…).
        Je n’ai fait qu’une centaine de km depuis, donc trop tôt pour pavoiser!

        1. Bon test avec la loctite vert !

          Bonne idée de tarauder à un plus grand diamètre. Après, c’est à voir si ca tient dans le temps, car effectivement l’échangeur de chaleur est effectivement en aluminium. Donc, un métal plus tendre.

          Il n’est pas possible de souder sur l’échangeur, mais d’utiliser le corps de la boite de chauffage (en tôle) comme support, en ayant rajouté une plaque de tôle comme cale. C’est ce qui a été fait sur le mien. Le gros inconvénient, c’est l’impossibilité de démonter le corps de la boite après coup.

          Bonne chance !!

  2. Merci, Martin,

    Tout ce travail est formidable, et très précieux.
    Je suis en mission au Congo, j’ai un Pinz-712 Ambulance, et il m’est très précieux.
    Il va sans dire, que le maintient du véhicule m’est réservé, car trop de crainte des super mécanos locaux…
    A Vous lire pour les autres sujets.

    Richard, alias congodays

    1. Merci Richard de ton commentaire :)
      C’est un plaisir de savoir que des Pinz roulent encore et servent régulièrement !
      Je suis actuellement en mission aussi dans le sud Marocain (vers Tighmert) et je rêve d’utiliser mon Pinz laissé en France !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *